AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 A vos postes soldats [PV Amiral James C. Karmer]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: A vos postes soldats [PV Amiral James C. Karmer]   Ven 28 Mai - 23:02

Au lever du jour, David se leva en vitesse. Il croqua une pomme en guise de petit déjeuner, se lava, se vêtit de ses habits de soldat, se coiffa puis sortit de chez lui afin d'occuper son poste quotidien de soldat. Aujourd'hui, il devait surveiller le Port. Le Port était de loin son endroit préféré pour exercer son métier. Une belle vue sur l'horizon qui ne cessait de lui donner envie de naviguer, de voyager, de partir à l'aventure. Et si des pirates débarquaient, il pourrait enfin être utile. Il est vrai qu'il n'avait jamais participer à un réel combat, contre l'ennemi. Il attendait ce jour avec impatience, bien qu'il ne souhaitait pas que Port Royal soit envahi. Les heures défilaient lentement et le jeune homme s'ennuyait, se sentant vraiment inutile. Il regardait les quelques voiles qui se trouvaient à l'horizon, les vagues qui semblaient le bercer... Il rêvait d'action. Bien sûr il n'était pas seul. Il étaient deux à surveiller le Port. Mais l'autre soldat était bien plus âgé que le David, et selon lui, le jeune Monahan n'était pas digne d'un réel soldat. D'abord parce qu'il était trop jeune, mais surtout parce qu'il était né dans une famille pauvre. Il n'avait rien de noble ni même de bourgeois. Ainsi, l'autre soldat restait bien à l'écart, n'ayant pas envie d'adresser la parole au "petit". David aimerait être utile. Il aimerait qu'on le respecte, qu'on le considère comme un vrai soldat. James Norrington était surement le seul à croire en lui...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A vos postes soldats [PV Amiral James C. Karmer]   Sam 29 Mai - 12:38

Voila trois mois que L'Imperial Eagle mouillait à port royal, la ville qui abritait la plus importante garnison de la Royal Navy dans les Caraïbes. Le matin se levait doucement mais surement, le soleil roi du ciel commençait à démontrer comme chaque jour sa puissance inégalable sur l'horizon, enflammant de milles feu les mers, imposant l'image du vaisseau de première ligne aux imposants 110 canons réparties sur trois ponts. Ce vaisseau inspirait autant la puissance, la grâce, la beauté, et la mort. James, du bureau qu'on lui avait gentiment céder pour son séjour en Jamaïque, observait ce magnifique spectacle qui se répétait presque tout les matins. Les voiles du vaisseau étaient repliées, mais les pavillons flottaient au léger vent matinal. On pouvait voir le drapeau de sa majesté, celui de la Navy et celui de l'amiral, un grand pavillon blanc avec un aigle doré, portant un petit blason au couleur de sa majesté. L'Angleterre n'aimait guère le symbole de l'aigle, ce qui avait valu quelque remarques désobligeantes de la part de certains envers James, mais il en avait que faire, lui ce symbole le représentait, il l'admirait.
Il était vêtu de son uniforme bleu, blanc et doré d'Amiral de la Bleue, armé de son épée d'officier et de son pistolet. Sur le col, un petit blason représentant l'aigle du vaisseau était épinglé, représentant le symbole de Karmer et de sa famille, car l'empire commercial de son père dont il était a présent le gérant et propriétaire,
Colonial Company of Trade Empire, soit la CCTE, était l'une des plus grandes corporations commerciales, après la EITC, de l'empire britannique.Son poste d'amiral lui permettait de mieux protéger les navires de sa compagnie, ce qui le favorisait par rapport aux autres entreprises commerciaux.
Un officier, capitaine sans nul doute, entra dans le bureau.


- Amiral
- Bonjour capitaine.
- La compagnie et votre cheval sont prêts.

L'Amiral remercia et congédia l'officier d'un signe de la tête. Il enfila ses bottes, rajusta son uniforme et sortie. Il traversa le fort, passant ainsi devant le bureau de l'amiral Norrington, cela faisait trois semaines qu'il était arrivé, et ce dernier n'avait pas encore daigner le rencontrer. Mais a présent, Karmer s'en moquait un peu.
Il monta sur son cheval, et sortit par la porte principale du fort suivit par les soldats d'élite de l'amiral et par les officiers qui le secondaient directement. Deux cavaliers dégageaient le passage pendant que l'amiral, sans se préoccuper de la foule les suivait sur un passage libre. Il y avait beaucoup de monde dans cette ville, trop au gout de Karmer, il faudrait trouver une solution pour dégager un peu les alentours du fort, car si la ville est attaquée, l'organisation de la défense sera difficile.

Ils arrivèrent rapidement sur le Port. Des soldats de la Royal à pied avaient deja former la ligne de salut à l'amiral et sécurisaient une partie du port. Ces derniers temps, les tentatives d'assassinats sur James s'était multiplier par quatre, et l'amirauté avait ordonner la mise en place d'un dispositif de sécurité renforcé. Karmer trouvait cela ridicule, mais il devait se plier aux décisions du conseil des amiraux.

D'un signe de la main, il fit appeler le commodore Antares, son second depuis toujours.


- Commodore, je souhaiterais qu'une embarcation soit préparer pour que je puisse rejoindre mon vaisseau d'ici demain.

- Très bien amiral.

Alors que le convois allait avancer, un coup de feu se fit entendre, affolant les chevaux. Karmer fit pivoté son cheval rapidement pour avoir en face l'origine du coup de feu, tandis que le commodore Antares et le commodore Krieg avait sortie leur épée et pistolet et s'étaient placés autour de l'amiral, alors que les cavaliers maitrisaient avec tant bien que mal leur chevaux et les placèrent en cercle autour des trois officiers. Un autre coup de feu se fit entendre et Krieg fut projeter en arrière de son cheval. Les soldats à pied se jetèrent à l'origine des coups de feu, semant la panique dans le port. Karmer regarda derriere, krieg avait été toucher qu'au niveau de l'épaule gauche, heureusement. Les lieutenants qui les accompagnaient virent le protéger et le mettre a l'écart. C'était la débandade dans le port, et les soldats maintenaient la formation avec difficulté pendant que les autres essayaient d'attraper les agresseurs, mais ce n'était pas facile, et on ne pouvait pas les laisser s'enfuir ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A vos postes soldats [PV Amiral James C. Karmer]   Mer 2 Juin - 20:02

[Hj: dsl pour le format bizarre du texte mais je n'arrive pas à le changer. Je ne sais pas pourquoi ça fait ça oO]

Le jeune soldat était sur le point de s’endormir, victime de
sa nuit trop courte et de son ennui. Soudain, il vit des voilent approcher du
Port. Il se redressa, regardant à l’horizon. Cet aigle ne pouvait représenter
qu’un navire.
L'Imperial Eagle. Un
sourire s’afficha sur le visage de David. L’amiral James C. Karmer était de
retour. « Enfin un minimum d’action ce matin. » se dit David. Et il n’était
pas au bout de ses surprises. De l’action, il y allait en avoir. Un peu trop
même. L’amiral arriva sur son cheval, plus majestueux que jamais. Je parle de l’amiral
bien sur, bien que le cheval soit tout aussi majestueux que son maître !
Le jeune soldat observa la scène avec une certaine admiration. Tout semblait
parfait, tout semblait calme, comme souvent à Port Royal. Mais bizarrement, David
sentit la présence d’une personne étrangère. Il ne savait pas comment l’expliquer,
mais il sentait qu’un danger allait surgir. Il fit mine de ne rien remarquer d’anormal,
tout en se tenant sur ses gardes. Quelques secondes après, un coup de fusil se
fit entendre. Il y eu un blessé, mais heureusement, il ne s’agissait pas de l’amiral.
Les soldats devaient à tout prix le protéger. David était sûrement l’un des
soldats les plus dévoués. Il était prêt à risquer sa vie pour son métier. Il
décida de se diriger vers l’endroit d’où provenait le coup de fusil. Son arme à
la main, il avança prudemment vers l'endroit où se trouvaient le ou les étrangers. Ceux-ci devaient être
bien cachés étant donné que personne ne savait où ils se trouvaient. Ils
étaient d’ailleurs trop bien cachés, car le jeune soldat, qui avait soif d’action,
se trouvait maintenant au sol. Un coup de fusil l’avait abattu. Mais David n’avait
pas dit son dernier mot. Il était souffrant, au sol, mais il était en vie. Et il vit le visage de son
« agresseur ». Il ne pouvait pas échouer comme cela, pas devant l’amiral
Karmer. Il tenta de se relever mais ne parvint pas à bouger. De plus, s’il se
redressait, son agresseur l’achèverait sans pitié. Non, il n’avait pas le
choix. Il avait bel et bien échoué.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A vos postes soldats [PV Amiral James C. Karmer]   Jeu 3 Juin - 15:44

Les soldats de la Royal n'arrivaient pas à prendre le contrôle du terrain, bien que déjà des rangées de tuniques rouges bloquaient l'accès au Port dans les deux sens. Les sous-officiers n'arrivaient pas à remettre en ordre les troupes. Karmer ne pensait pas que les assassins le suivraient jusqu'ici.
Des embarcations des noirs tuniques, soldats spéciales de l'Imperial Eagle, uniquement sous le commandement de Karmer, ayant reçu une formation spéciale, étaient les unités d'élite de ce dernier. Ils étaient déjà arrivés à quai, et, tandis que certains allaient appuyer les officiers dans la protection de l'amiral, les autres formèrent des lignes, baïonnette au fusil, visé la foule. D'un signe de la main Karmer ordonna de ne pas tirer. Il y avait beaucoup trop de civil et de tunique rouge au milieu.

Nous en étions à six coups de feu, chacun tirait de lieu diffèrent. Il y avait donc six personnes, mais ils n'avaient pas atteint leur cible. Une balle fut pour le commodore Krieg, l'autre pour un lieutenant, tandis que quatre avaient atteints des civils en tuant deux sur le coup.


- Que l'on évacue les blessés ! Civil et militaire immédiatement capitaine !


Le capitaine ne se fit point prier, il prit la garnison du convoie initiale et ils ouvrirent le passage pour porter secours aux victimes.
Un septième coup se fit retentir. Car en vie l'origine et la victime, c'était l'un des soldats de la Navy qui en avait hérité. Et l'agresseur était démasqué. Il sortait une épée, prêt à abattre le soldat a terre. Karmer sortit immédiatement son pistolet en armant le chien, visant rapidement et précis, fruit de son travail depuis des années. Il ne voulait pas abattre l'assassin, mais juste le blessait pour sauver la vie de ce jeune soldat.
Alors qu'il allait tirer, une personne armée d'une longue épée réussit à percer les lignes des noirs tuniques, et fonçait sur le cheval de l'amiral. Ce dernier paniquait, se dressa sur ses deux pattes arrières, déstabilisant l'amiral qui tira. La balle atteint sa cible, mais en pleine tête, et la flamme brula légèrement le visage de James.
Alors que ce dernier atterrit lourdement au sol, les officiers avaient déjà neutralisé l'agresseur sans qu'il puisse toucher ni le cheval, et encore moins l'amiral. Le commodore Antares fit relever les fusils de noir tunique vers le haut, et ordonna le feu dans les airs. La foule se figea, et les tuniques rouges reprirent enfin le contrôle de la place portuaire. Le commodore, toujours sur son cheval, se mit derriere les soldats et parla haut et fort :


- Pour des raisons de sécurité, imposé par sa majesté et l'amirauté royale, chaque personne ayant était témoin de cette évènement sera fouillé, et interrogeait. Et vous serez ensuite remis en liberté lorsque nous serons sur de votre innocence. Veuillez remettre tout objet pouvant être utilisé comme arme aux officiers, sinon vous serez fouillé. Toute résistance de qui que ce soit sera considérée comme un refus d'obéissance aux lois de sa majesté et à l'autorité de son excellence l'Amiral James Charles Karmer, voir de piraterie, et vous serez passible de la peine capitale, exécuté sur la place public, pendu jusqu'à ce que mort s'ensuive.

Pendant ce temps, l'amiral s'était relevé, il n'avait pas grand chose, a part une coupure entre l'œil et l'oreille droite, et sa joue était recouverte de sang. Refusant tout soin, suivit par des officiers et soldats, ils frayèrent un chemin vers le soldat qui s'était fait abattre en essayant d'accomplir son devoir envers la couronne et l'amiral. Deja un officier était sur place et avait fait parvenir qu'il ne craignait rien, que dans peu de temps il serait sur pied, mais Karmer avait du mal a arriver sur les lieux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A vos postes soldats [PV Amiral James C. Karmer]   Sam 5 Juin - 19:39

Le jeune soldat avait échoué. Il n'avait pas su protéger l'amiral. Il s'en voulait terriblement, cet échec allait peser sur lui. Déjà, les autres soldats le trouvaient trop jeune et immature. Maintenant, ce serait encore pire. Avec sa naïveté, son innocence et son courage, David avait "foncé dans le tas" comme on dit. Il était parti seul à l'avant et avait risqué sa vie ridiculement. Cependant, il avait permis à au moins un agresseur d'être démasqué. Mais ceci n'était pas suffisant pour lui. Toujours au sol, ses yeux se fermaient doucement. Il entendit des bruits sourds. Des bruits de pas qui s'approchaient de lui. Il était dans les vapes et ses sens semblaient quelques peu diminués. Il entendit des paroles qu'il avait du mal à comprendre. Il semblerait que sa blessure n'était pas bien grave, selon une personne dont David ignorait l'identité. Le jeune soldat tentait tant bien que mal d'ouvrir les yeux. Il luttait avec beaucoup de mal. Il se rappela que l'amiral avait été en danger, et il voulait vérifier s'il allait bien. Il tenta de se relever avec difficulté. Il se retrouva appuyé sur ses coudes. Les yeux toujours à moitié fermés, il luttait pour les ouvrir, ne voyant qu'une image flou de l'amiral qui semblait plutôt en forme malgré quelques blessures qui paraissaient superficielles. La blessure du jeune Monahan le faisait souffrir, sa tête commençait à tourner et il ne voyait toujours pas très bien. Karmer était-il entrain de se diriger vers lui? Il ne saurait le dire. Mais il doutait qu'un homme de son envergure s'intéresse à la santé d'un petit soldat tel que David. La vie d'un petit soldat, surtout si jeune et visiblement incompétent ne devait pas vraiment être importante pour lui. Ses muscles le lâchèrent, ses bras ne le retinrent plus et il tomba sous son propre poids, se retrouvant de nouveau allongé, les yeux fermés, la bouche entre ouverte, prêt à perdre conscience. Il n'entendait quasiment plus rien autour de lui, la douleur prenait le dessus, lui qui semblait si pure, si innocent. Un ange était entrain de nous quitter...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A vos postes soldats [PV Amiral James C. Karmer]   Sam 5 Juin - 19:44

Les soldats formèrent un cercle, poussant les civils pour qui s'écartent du passage et laisse de la place. Karmer poussa l'officier qui se trouvait a coté du soldat blessé qu'il observa. Le soldat perdait connaissance, James lui dit :

- Restez avec nous soldat, restez avec nous.


Il leva le bras et quatre soldats arrivèrent.


- Amiral, vous devriez éviter tout contact avec le blessé, les infections qui pourraient vous atteindre seraient ...
- Veuillez vous taire capitaine, cet homme a prit la balle qui m'était à l'origine destiné. Alors je me passerais bien de vos conseils comme cela !

Il souleva le soldat avec les autres, puis les laissa le transporter jusqu'au centre de la sécurité de la Royal Navy se situant sur le port. Karmer, pendant que le blessé était transporté en lieu sur ou il sera soigné, repéra l'homme qu'il avait abattu. Il se pencha et regarda le médaillon qui se trouvait autour du coup du cadavre. Toujours le même symbole, cela ne s'arrêtera donc pas.


- Commodore Antares, veuillez récupérer le médaillon et l'envoyer à l'amirauté, pour leur montrait que ce n'est pas à l'autre bout de l'océan Atlantique que cela m'a permis de fuir aux attentats de ces hérétiques.

Le commodore s'exécuta immédiatement. Karmer se dirigea vers celui qui venait d'être capturer, il ordonna qu'il soit amené dans le centre de sécurité portuaire, il s'en occupera plus tard. Il ordonna aussi de renforcer la sécurité du Port, et de convoquer les imbéciles de soldats qui étaient de garde ce jour.

La fouille des civils dura presque toute la journée, Karmer, avec l'aide d'Antares, malgré l'absence du commodore Krieg, réussit a capturer trois autres des terroristes, qui, après interrogatoire, furent exécutés après un jugement uniquement militaire. Ils furent abattu par peloton d'exécution pour trois d'entre eux, tandis que le dernier, le premier capturé, sera pendu, jusqu'à ce que mort s'ensuive, sort réservé au pirate, comme il l'a été reconnu.

Karmer changea par la même occasion son uniforme taché de sang, et se fit soigné la blessure au visage qu'il s'était lui même infligé lorsque son cheval avait cabré. Le soleil commençait à disparaitre à l'horizon. Le port était vide, sur ordre de l'amiral, aucun accès ce soir aux navires à quai. James observait de nouveau ce soleil couchant à travers la fenêtre du bureau de la royal navy qui se trouvait sur le port, en attendant que le soldat, allongé sur le lit se situant juste derrière Karmer, se réveille.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A vos postes soldats [PV Amiral James C. Karmer]   Dim 6 Juin - 21:46

La douleur quittait peu à peu le jeune soldat qui perdit conscience...
A son réveil, il ignorait totalement où il se trouvait, et comment il avait atterri ici. La douleur reprit. Comme si on frappait sa poitrine, ou bien comme s'il avait une flamme sur la poitrine, lui brûlant la chair. Il ne savait pas comment décrire cette douleur, tout ce qu'il savait, c'est qu'elle était présente. Il grimaça légèrement, fronça les sourcils puis tenta d'ouvrir doucement les yeux, luttant une fois de plus. Il se trouvait dans un lit, et sa blessure était recouverte d'une sorte de bandage. Il regarda autour de lui, cherchant où il se trouvait. Son regard s'arrêta sur un homme qui se trouvait dans la même pièce que lui, dos au lit. David n'en crut pas ses yeux. Etait-ce vraiment l'amiral Karmer ou bien était-il entrain de rêver? Pourquoi Karmer s'inquièterait-il pour lui? Le jeune soldat se frotta les yeux comme pour corriger sa vue. L'amiral Karmer était bien présent, il en mettrait sa main à couper ! Il n'en revenait pas et était vraiment touché de sa présence. Il se redressa rapidement dans son lit, se retrouvant assis, comme un bon soldat qui obéissait aux ordres et qui avait un total respect envers ses supérieurs. Il avait aussi quelque peu honte de lui. Sa bouche s'ouvrit mais aucun son n'en sortit. Il voulait lui dire qu'il était désolé, qu'il avait échoué dans sa mission mais qu'il était prêt à retourner à son poste dès maintenant, et qu'il ne ferait jamais plus la même erreur... Peut-être l'amiral était-il là pour lui annoncer une mauvaise nouvelle... Son poste de soldat était tout pour lui, il était même devenu sa raison de vivre. Il ferait tout pour le garder.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A vos postes soldats [PV Amiral James C. Karmer]   Jeu 10 Juin - 12:19

Karmer entendit un bruit, il se retourna, le soldat avait repris conscience, enfin. Il s'approcha de lui rapidement et le força à se rallonger, car, bien que la blessure avait été soignée, il fallait à tout prix éviter les efforts brutaux, alors pourquoi ce lever ? mieux vaut rester allongé tant qu'il le peu.

- Doucement, votre blessure peut toujours se ré ouvrir.

Une fois qu'il était sur que ce dernier ne tenterait pas de se relever, il prit une chaise et s'y essaya. Il observait le soldat, lui n'avait jamais connu la vie d'un simple soldat de la Navy, grâce à son père, il avait pu entrer directement dans la formation des officiers mariniers et des officiers supérieurs, si il avait été soldat, il ne serait certes pas amiral aujourd'hui.

- Il serait bête de nouveau vous blesser en vous levant, nous avons besoin de vous dans l'avenir, les français et les pirates sont à nos portes.

Karmer prit un dossier qui se trouvait sur le bureau, il l'ouvrit.

- David Monahan, 21 ans, soldat de la Navy, bien que jamais affecté à un navire. Vous n'avez pas des états de services exemplaires, mais cela certainement par le manque de poste de valeur, au sein de la vrai Navy, sur un navire comme L'Imperial Eagle, et pas à faire la sécurité jour et nuit sur le port de la ville coloniale de Port Royal.

James était surpris des postes et du grade que possédait le jeune homme, à son age, Karmer était déjà lieutenant en second, et l'année suivante capitaine.


- Dites moi, Monsieur Monahan, si j'ai bien lu votre dossier, vous avez reçu l'enseignement directement du commodore Norrington à l'époque, donc une formation d'officier. Vous me voyez étonné que vous n'ayez jamais été affecté à un navire, et que vous soyez simple soldat. Avez vous une explication ?

James était curieux, de plus il n'avait rencontré Norrington que une ou deux fois, et il n'était pas encore au grade de commodore, alors allez imaginer jusqu'à où cela remonte. Et il voulait un peu cerné le personnage, notamment sur le point de ce jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A vos postes soldats [PV Amiral James C. Karmer]   Jeu 10 Juin - 14:41

Le jeune homme fut surpris de la réaction de l'amiral. Il semblait s'intéresser au petit soldat qu'il était. Petit soldat sans la moindre importance. Lorsque Karmer prit le dossier de David, celui-ci grimaça. Tout d'abord parce que sa blessure venait de le faire souffrir, mais aussi parce que ce dossier ne devait pas être bien brillant. Et ce fut le cas. Mais Karmer semblait toujours intéressé par ce petit soldat. Si bien qu'il lui posa des questions sur sa carrière. David devait-il vraiment lui expliquer pourquoi il n'avait pu obtenir seulement le poste de soldat? De toute façon, sa réputation le précédait dans toutes ses actions... Alors autant lui dire.

Hé bien...


Il parlait avec quelque difficulté à cause de la douleur, mais on le comprenait très bien. Il se racla la gorge, essayant de parler plus nettement.

Je suis fils d'artisans. J'ai réussi à avoir ce poste grâce à la grande générosité de l'amiral Norrington. Ma réputation n'est donc pas bien brillante. j'ai eu beaucoup de chance d'être intégré à la Navy. Je ne me plains pas de mon grade. Il me convient.

David voulait montrer qu'il était heureux de servir la Navy. Il ne savait pas ce que pensait l'amiral Karmer de lui...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A vos postes soldats [PV Amiral James C. Karmer]   Ven 11 Juin - 11:59

- Très bien

Karmer posa le dossier et fixa le soldat.

- Vous savez, monsieur Monahan, les ordres de naissances ont beaucoup de place dans notre société actuelle.

Il s'était levé, et avait servit un verre d'eau au soldat, puis continua.

- Actuellement, un homme, qui est le plus compètent au monde au sein de la Navy, mais qui serait né pauvre, se verrait refusé sa place d'officier, est ce bête n'est ce pas ?

Il le savait, déjà bien des jeune officiers mariniers ne pouvaient plus être promu sur ordre de sa majesté, car seul les personnes ayant un capital de départ (argent) dés la naissance pouvait monter en grade. Karmer n'était pas d'accord.

- Vous avez reçu une formation d'officier au près de Norrington, vos notes correspondent tout à fait à un lieutenant, et il ne faut pas se contenter uniquement de ce que l'on a, un simple soldat de la sécurité du Port, je n'accepte pas.


Il se releva, et s'installa cette fois ci derrière le bureau, il sortit du tiroir supérieur une feuille, portant le seau de l'amirauté et celui de l'amiral.

- Suite à l'étude de votre dossier, je souhaiterais vous offrir ceci, un poste d'officier marinier au sein de mon navire, L'Imperial Eagle, au grade de sous-lieutenant pour une période d'essai. C'est ma façon en quelque sorte de vous remerciez de m'avoir sauvé la vie. Vous êtes, bien sur, tout en droit de refuser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A vos postes soldats [PV Amiral James C. Karmer]   Ven 11 Juin - 16:04

David aimait beaucoup la façon de penser de l'amiral. Lui qui pensait que toutes les personnes de la "haute société" pensaient la même chose... Tu n'es pas riche? Tu ne vaut rien ! Mais la vie était ainsi, et le fait d'avoir accedé à ce poste de soldat était vraiment incroyable pour le jeune Monahan.

- Suite à l'étude de votre dossier, je souhaiterais vous offrir ceci, un poste d'officier marinier au sein de mon navire, L'Imperial Eagle, au grade de sous-lieutenant pour une période d'essai. C'est ma façon en quelque sorte de vous remerciez de m'avoir sauvé la vie. Vous êtes, bien sur, tout en droit de refuser.

Le jeune soldat n'en crut pas ses oreilles. La boche légèrement entre ouverte, les yeux, eux, grands ouverts, il en avait presque oublié la douleur. Il n'arrivait presque plus à parler. Il était sous le choc.

Vous... Vous... Vraiment??

Il vit que Karmer était tout à fait sérieux. Un grand sourire s'afficha alors sur le visage du jeune homme.

Bien sûr que j'accepte ! Je serais fou de ne pas accepter une telle offre !


Il avait envie de sauter de son lit et de hurler de joie. Mais en bon soldat qu'il était, il resta correct. Il se contenta de s'assoir dans son lit. Ses yeux pétillaient de bonheur et d'ambition. Sa mère allait être fière de lui. Et James... Il avait tellement hâte de les voir pour leur annoncer la nouvelle...
L'Imperial Eagle... Ce navire était magnifique, impressionnant. David n'avait jamais navigué. Il avait déjà observé des marins à l'œuvre mais il n'avait jamais eu la chance de monter un bord d'un tel navire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A vos postes soldats [PV Amiral James C. Karmer]   Ven 11 Juin - 16:48

Karmer fut content de la réponse du soldat. Il lui manquait des officiers de valeur au sein du navire, et il pensait que ce soldat ferait largement l'affaire. Cependant, il restait encore certains points a voir avec lui pour que tout fonctionne, l'amiral devra certainement justifier son choix au près de l'amirauté pour la promotion de ce jeune homme sans origine "digne de ce nom".Il était désespéré rien quand penser à cette scène de décadence humaine.

- Vous m'en voyez ravis.


Un soldat entra, avec un uniforme neuf, de couleur bleu et blanc, sans bordure dorée par contre, chaque chose en son temps. Il le posa sur le bureau de l'Amiral qui le remercia et le congédia gentiment. Karmer repensa alors le jour ou lui aussi avait reçu cet uniforme, sauf que pour lui, il y était destiné depuis la naissance.

- Voici votre nouvel uniforme Lieutenant Monahan, car c'est comme cela que l'on va vous nommer maintenant, en sachant que vous êtes sous-lieutenant.


Karmer apposa sa signature sur le papier qui était un ordre de promotion au grade de sous-lieutenant, et il le tendit à David Monahan pour qu'il le signe aussi. Karmer reformait ainsi son état-major de vaisseau, et il pourrait enfin se débarrasser des idiots de nobles qu'il a sous son commandement. Il restait maintenant les questions administratives, le plus ... fatigant pouvons nous dire.

- Lieutenant, je sais que vous avez été formé par l'amiral Norrington, et vous êtes actuellement sous le commandement de la garnison de Port Royal, soit le sien. Je vous demanderez de faire parvenir, une fois signé, cette feuille qui est votre ordre de promotion, et de transfère sous mes ordres.

La paperasse était un monde que détestait James, mais il n'avez guère le choix.

- Je ne sais pas si vous me connaissez vraiment

Chaque officier et soldat étaient rattachés à un navire en particulier, un capitaine et un amiral, ils devaient tous savoir de qui il s'agissait.

- A présent, il faudra vous présenter en tant que sous-officier du vaisseau de ligne Imperial Eagle, officier marinier sous le commandement de l'Amiral de la Bleue James Charles Karmer, soit moi. Par la suite, il faudra vous habituez à la vie à bord, car, bien que le vaisseau en lui même est certes magnifique, la vie d'équipage en mer est très rude. Et il faudra vous détachez de vos origines, soit Port Royal, car quand nous partons en mer, ce n'est pas pour deux jours souvent, mais pour plusieurs mois voir plusieurs années.


James connaissait, il avait lui même subit la séparation avec sa mère, et par la suite il avait vu ses soldats, ses amis, ses officiers et membre de l'état major avoir beaucoup de difficulté à partir mais ils n'avaient malheureusement pas le choix. La Royal Navy fonctionnait comme cela, et quand on s'engage, il en connaitre les conséquence.

- Il faudra aussi vous habituez au fait que à chaque fois que vous partez en mer, vous risquez de ne plus jamais revenir.

Il voulait éviter les mauvaises surprises au jeune officier.

- Si vous avez un quelconque soucis avec votre changement de poste avec l'amiral Norrington, n'hésitez pas à venir me chercher. Et quand vous serez en état, je vous préciserais votre travail, votre poste, vos logements, vos armes et tout ce qui en suit lors de la visite du vaisseau Imperial Eagle, quand vous vous sentirez en état de marche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A vos postes soldats [PV Amiral James C. Karmer]   Ven 11 Juin - 20:57

Karmer s'avança vers lui, lui présentant son nouvel uniforme. Le jeune soldat se redressa un peu plus afin de mieux le voir. Il regardait les vêtements avec le regard d'un enfant à qui ont aurait offert un super jouet. Woua... Lieutenant Monahan... Cela sonnait tellement bien à l'oreille. David repensa au soldat de ce matin. Agé d'une quarantaine d'années, il méprisait le jeune David qu'il pensait incompétent car trop immature. Mais surtout, c'était un fils d'artisans... Il repensait aussi aux paroles de son père : "Un Monahan dans la Royal Navy?" Il entendait son rire. Seule sa mère et James avaient cru en lui. Il leur devait tout. Et maintenant, il devait énormément à l'amiral Karmer. Il avait presque envie de pleurer de joie et de prendre l'amiral dans ses bras. Trop émotif David, trop émotif, reprend toi !
Signer un bout de papier? Aucun soucis. Le jeune Monahan n'aimait pas tellement la paperas lui non plus, mais ça valait le coup !


- A présent, il faudra vous présenter en tant que sous-officier du vaisseau de ligne Imperial Eagle, officier marinier sous le commandement de l'Amiral de la Bleue James Charles Karmer, soit moi. Par la suite, il faudra vous habituez à la vie à bord, car, bien que le vaisseau en lui même est certes magnifique, la vie d'équipage en mer est très rude. Et il faudra vous détachez de vos origines, soit Port Royal, car quand nous partons en mer, ce n'est pas pour deux jours souvent, mais pour plusieurs mois voir plusieurs années.


David était un fan de la Royal Navy depuis son plus jeune âge. S'il connaissait Karmer? Bien sûr que oui. Il connaissait tout sur la Navy. L'amiral Karmer était quelqu'un de très important à ses yeux.
Certes, il serait difficile de voir sa mère moins souvent, et James encore moins souvent qu'il ne le voyait déjà... Mais cela lui plaisait aussi. Partir loin de Port Royal, découvrir d'autres terres...


Vous savez, j'ai toujours vécu à Port Royal. C'est sur qu'il y a quelques personnes que je vais regretter ici, mais voyager me ferait le plus grand bien, et c'est avec plaisir que je vous suivrai. Quant à la vie difficile que l'on peut connaitre sur un navire pareil, je serais ravi de me rendre enfin utile. J'avais l'impression d'être inutile sur la terre ferme.

- Il faudra aussi vous habituez au fait que à chaque fois que vous partez en mer, vous risquez de ne plus jamais revenir.

Je ne crains pas la mort Amiral.
Je ne penses pas avoir de problème avec l'amiral Norrington. Il a tout fait pour me faire accéder à la Royal Navy. Je pense qu'il sera ravi d'apprendre que je suis devenu sous lieutenant.


Le visage du jeune homme rayonnait de bonheur.

Et quand vous serez en état, je vous préciserais votre travail, votre poste, vos logements, vos armes et tout ce qui en suit lors de la visite du vaisseau Imperial Eagle, quand vous vous sentirez en état de marche.


Mais je suis déjà en état de marche Amiral ! Regardez.

David se leva l'air dynamique et joyeux. Il en avait même oublié la douleur.

Et voilà

La douleur revenait petit à petit et commença à le lancer, mais il ne le montra pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A vos postes soldats [PV Amiral James C. Karmer]   Lun 14 Juin - 11:58

L'amiral fut convaincu par les affirmations du nouveau officier, bien que déjà bien des personnes lui avaient dit la même chose, et qu'au finale, le départ venu, ils n'y arrivaient pas. Karmer invita le jeune officier à se rassoir, repos avait bien précisé le médecin qui l'avait opéré. Mais l'impatience de ce dernier faisait sourire Karmer.

- Chaque chose en son temps, lieutenant.

En effet, les navires de la navy étaient bien gardés et strictes, L'Imperial Eagle en était un des mieux garder, depuis que les tentatives d'assassinat se multipliaient sur la personne de l'amiral.

- Seuls les membres d'équipage officiels peuvent être à bord du vaisseau, je peux tout de même vous y autorisez, mais ne serait il pas plus sage d'attendre un peu que votre blessure cicatrise et de mettre au courant de votre promotion et mutation l'Amiral Norrington ?


Karmer avait le dessus sur ce dernier, car il ne faisait pas partie de la même escadre, celle de Karmer était, d'une certaine façon supérieur à celle de Norrington, qui faisait partie de l'escadre blanche. Mais ce transfert ne devrait logiquement pas poser de problème.

- Ensuite peut etre que nous irons sur le navire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A vos postes soldats [PV Amiral James C. Karmer]   Lun 14 Juin - 12:59

Sous les ordres de l'amiral Karmer, David, le jeune futur sous lieutenant, se rassit sur son lit. Prévenir James? Il allait être difficile de le voir. David allait sans doute lui faire parvenir une lettre.

Bien Amiral.


Le jeune homme paraissait à la fois déçu et impatient. L'espace d'une journée, sa vie avait été bouleversée. La simple parole de l'amiral le rendait heureux et changeait sa vie, probablement pour toujours. Il fallait qu'il rende visite à sa mère avant de partir. Il ne pouvait pas seulement lui envoyer une lettre. Cependant, il ne voulait pas voir son père. Surement enverra-t-il une lettre à sa mère afin de lui donner rendez vous quelque part... Il verrait bien. Pour l'instant, il avait un peu l'esprit ailleurs, et bien que sa blessure le faisait souffrir, il n'avait qu'une envie, sortir de cette pièce, prendre l'air.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A vos postes soldats [PV Amiral James C. Karmer]   Ven 18 Juin - 19:03

Karmer lui avait tout dit à présent, il ne lui restait rien a préciser. Il se leva donc, rajusta son uniforme et son épée, prit les dossiers du bureau et sortit de la pièce, et faisant un signe de la main pour que le lieutenant le suive. Il sortie, le port était désert, uniquement rempli de soldat de la Royal Navy, pour éviter un nouvel attentat. Un sous-officier apporta le cheval à Karmer qui se retourna vers le sous-lieutenant.

- Je suis heureux de vous comptez parmi nos rangs, lieutenant. Cependant, attendez vous à une forte polémique sur votre promotion, dû à vos origines.

Il monta sur le cheval blanc, mis correctement ses étriers et se tourna de nouveau vers le nouveau promu.

- Je veux vous voir demain matin à sept heure précise devant ce même bureau, nous embarquerons pour L'Imperial Eagle pour votre visite et votre poste, faites en sorte d'ici là d'avoir prévenu Norrington, de n'importe quelle façon. Et soyez à l'heure, je n'aime pas les retardataires. Avez vous des questions ou quelques choses à dire ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A vos postes soldats [PV Amiral James C. Karmer]   Sam 19 Juin - 16:17

{Hj: je crois que ce Rp se termine ici. La suite sur l'Imperial Eagle}
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A vos postes soldats [PV Amiral James C. Karmer]   Dim 20 Juin - 0:17

hj : je confirme.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A vos postes soldats [PV Amiral James C. Karmer]   

Revenir en haut Aller en bas
 
A vos postes soldats [PV Amiral James C. Karmer]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Soldats autrichiens du début XVIIIe
» CBC Radio, James Suckling/Veronique Rivest
» James Suckling quitte le Wine Spectator
» Pauvre James Suckling ;)
» présentation d' Amiral MB

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
||Pirates of the Caribbean|| :: Bienvenue aux Caraibes, l'ami! :: Port Royal :: Port-
Sauter vers: